• À la Sainte Elisabeth...

    Chaque année c'est la même chose : une fois la mi-novembre passée et que le bon Saint Martin a remballé son été, l'atmosphère change radicalement et l'on sent poindre l'hiver à l'horizon...

    À la Sainte Elisabeth...

    Sainte Elisabeth nous montre quel bonhomme l'hiver sera, dit-on.

    Gris et humide dans ce cas...

    À la Sainte Elisabeth...

    Le jardin se déshabille pour mieux montrer ce qu'il a de plus beau

    La silhouette mouvante du picea omorika 'Radlof' par exemple...

    À la Sainte Elisabeth...

    Je l'adore...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

    Les dentelles des fougères aussi...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

    Certains fuchsias résistent alors que la plupart ont succombé aux premières morsures du gel...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

    Les chrysanthèmes comme la belle 'Julia' rendent les armes...

    À la Sainte Elisabeth...

    Mais mon beau koreanum alba s'apprête à fleurir pour aller à la rencontre des hellébores...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

     C'est la saison des jolis rouges qui ne font pas tâche.

    Surprise, un rosier, 'La Marrante du Bois Tahon', sort encore son épingle du jeu et le nandina 'Fire Power' a pris sa livrée flamboyante...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

     Rouge toujours :

    J'ai complétement recepé le cornus alba pour le faire repartir sur du jolis bois tout neuf. C'était plus que nécessaire...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

     J'ai conservé quelques rameaux pour décorer quelques gros pots trop nus...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

     Comme un avant-goût des fêtes...déjà...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

     Mais avant de penser à Noël "pour de vrai", vite vite, je dois terminer les derniers travaux d'automne :

    Rafraichir mes jardinières avec quelques viola cornutas, les choisir de couleurs tendres parce qu'elles dureront jusqu'au printemps, ça, c'est fait...

    À la Sainte Elisabeth...À la Sainte Elisabeth...

    Occuper le Médicis nouvellement installé aussi...

    À la Sainte Elisabeth...

     Mais surtout je dois mettre en terre les derniers bulbes de tulipes

    Dans la gadoue froide, je déteste !

    « Novembre côté du grand jardin...D'or, d'ombre et de lumière... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Carole Tahar
    Mardi 16 Novembre 2021 à 13:31

    Bonjour Charlotte!

    Je me demande s' il existe des jardinières aimant patouiller dans la gadoue, bottes pesant une tonne et mains gelées par des gants trempés mouillés!

    Ah! second Médicis habillé d' une belle façon! D 'autant plus qu' il profite d' un très bel arrière plan!

    Besoin  que tu éclaircisses ma lanterne, (il y en a une très chouette d' ailleurs qui me fait de l' oeil!)

    Tu viens de tailler ton cornus, c' est ça? Tu as choisi volontairement de laisser les rameaux de cette année, toujours Ok?

    Je vois que les branches avec lesquelles tu as garni quelques pots, (belle idée pour les fêtes!), ces branches sont très étoffées de petites branchouilles, elles avaient combien d' années? Il faudrait les tailler chaque année et à cette époque? Mon souci, c' est que j' aurais l' impression que mes cornus (encore jeunes, 3 ans), en seraient très maigres.

    Il est vraiment chouette ce patio, on y devine la vie qui s' y joue de temps à autres, selon la saison. Sur la photo des deux pots plus contemporains, table et chaises sont à gauche, c' est ça?

    Les jardins envoient leurs dernières colorations d' automne, c' est fabuleux cette année, je trouve!

    Que de cadeaux  qui réchauffent le coeur , merci M' dame Nature!

    Bises, et bon courage pour le bain de boue, thermalisme à titre gracieux! 

    Carole.

      • Mardi 16 Novembre 2021 à 14:18

        Coucou Carole,

        Que de questions he Je vais essayer d'y répondre sans en oublier aucune...

        - Prem's, le cornus. Oui je viens de le tailler en supprimant tous les anciens troncs et en ne gardant que les jeunes pousses qui repartaient du pied. On (quand je dis "on", ce sont les grands pontes du jardinage) recommande de tailler les cornus à ras chaque année, de préférence au printemps (oops...oui, bon, c'est pas le printemps, mais le cornus n'est pas très regardant) pour les régénérer et conserver ce joli bois coloré tout neuf. Sauf que moi j'appréciais d'avoir un très grand buisson imposant. Je ne l'avais donc pas taillé du tout depuis facile 7 ou 8 ans. Je l'aurais bien laissé comme ça mais, entrainé par l'enchevêtrement des branches, le vent l'a fragilisé à la base...d'où le couic, coupez lui la tête alouette

        Deuz', le patio. Effectivement le mini salon de jardin se trouve à gauche toute, sous la pergola

        Bises, je vais patauger

    2
    gerard25
    Mardi 16 Novembre 2021 à 18:41

    Bonne soirée à toutes et tous , magnifique reportage ma chère Charlotte , des plantes extraordinaires . Je te comprend quand tu dis patouiller , je suis un peu comme toi , et en plus du froid ces jours çi , enfin c'est la saison . merci pour ta gentillesse . Et j'ai encore du travail dehors    Gros bisous  

     

      • Carole Tahar
        Mardi 16 Novembre 2021 à 22:17

        Bonsoir Charlotte!

        Merci pour tes réponses,

        je vais zieuter  s' il y a assez de jeunes pousses à laisser pour que mes cornus n' aient pas l' air trop nus!

        Bises,

        Carole.

    3
    Vendredi 19 Novembre 2021 à 21:42

    Tu as réussi à faire de magnifiques photos d'une fin de saison.  J'aime beaucoup ce que tu as fait dans tes pots. Dehors il fait gris mais ton jardin demeure joyeux et plein de douceur.  Bisous 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 21 Novembre 2021 à 07:56
    Marie-Claude

    Je n'ai jamais osé rabattre mes cornus jusqu'au sol, au printemps, je les taille de moitié afin de les maintenir assez courts ainsi j'ai de belles tiges rouges actuellement.

    Il faut dire aussi qu'ils me servent de cache composteurs.

    Et puis, j'ai eu une expérience malheureuse avec un bel eucalyptus qui poussait sans se ramifier et j'avais lu qu'il était utile de le rabattre au niveau du sol....Il n'a jamais repoussé !!!!

    Bises

    MC

      • Mardi 23 Novembre 2021 à 14:08

        Comme tu peux le voir sur mes photos, j'ai rabattu mais conservé les jeunes pousses de l'année !

        Bises :)

    5
    Claudie
    Lundi 22 Novembre 2021 à 09:19

    Oui, mais au printemps, vos efforts seront récompensés quand vos bulbes fleuriront !

    Belles teintes d'automne dans votre jardin ...

    6
    Lundi 22 Novembre 2021 à 18:29
    Pantoufle

    Bonne idée les branches de cornus pour habiller les pots un peu vides ! Je vais bientôt pouvoir copier, j'ai acheté un bébé cornus alba sibirica variegata, avec lequel je pourrai remplir les pots que je vais récupérer du jardin de ma mamie !

    Ton jardin est bien apprêté en ce bel et long automne, ici c'est le bazar (comment ça comme d'hab ?!), et c'est moins agréable à regarder ! Tu veux pas venir me filer un coup de main :P je blague, allez j'arrête mes bêtises !

    Bonne soirée Charlotte, et des bises, fraiches et ventées, de Bretagne !

      • Mardi 23 Novembre 2021 à 14:11

        Ma foi...venir t'aider à ranger ton bazar sarcastic Si seulement je pouvais me téléporter, ça serait avec grand plaisir !

        Bises, fraiches et ventées aussi, de Picardie (du sud...c'est important le "du sud")

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :