• L'homme qui plantait des arbres...

    Nous venons de passer la Sainte Catherine, le moment où, dit on, tout bois prend racine.

    Seulement, hélas trois fois hélas, désormais la place me manque.

    Ce qui ne m'empêche pas de continuer à réfléchir....à tirer des plans sur la comète...là peut-être, un petit arbre, quatre mètre max, une cime bien ronde, de l'ombre en été...pourquoi pas.

    Et pendant que je réfléchis, j'avais envie de partager avec vous ceci...

    "On comprenait que les hommes pourraient être aussi efficaces que Dieu dans d'autres domaines que celui de la destruction..."

    Giono voulait faire aimer à planter des arbres

    Moi aussi

    « Marchés de Noël : de Chaalis à Pontarmé...Du beurre qui ne vaut pas une cacahouète... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Martine
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 20:34
    Merci infiniment pour cette magnifique lecture.J'ai déjà planté des noyaux de pêches qui sont devenus de magnifiques pêchers. Cette belle leçon d'humanité donne envie de continuer. Merci encore
      • Jeudi 28 Novembre 2019 à 17:54

        C'est un texte que j'adore !

        Il faudrait que tous les noyaux retournent à la terre...et non pas dans les poubelles. Qu'on les jette dans les talus, sur les bas côtés et peut-être certains deviendront il des arbres yes

    2
    Isaure
    Mercredi 27 Novembre 2019 à 21:07

    Merci pour le partage de ce joli film.

    Bonne soirée

    3
    anne
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 15:55

    merci Charlotte de nous avoir permis de revoir avec grand plaisir cette belle histoire et de réentendre la voix envoûtante de Philippe Noiret

    4
    Emmanuelle
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 17:35

    C'est un moment délicieux cette vidéo .Je connais cette belle fiction.Il en savait plus que tout le monde et il a trouvé un fameux moyen d'être heureux .

    En ces temps incertains ou nous respirons  particules et autres retourner aux sources quel joli rêve .

    Merci Charlotte et beau weekend

      • Jeudi 28 Novembre 2019 à 18:00

        La morale de cette belle histoire, peut-être, c'est qu'il faut parfois ignorer la cacophonie du monde pour faire sa part...un travail de colibri dans son coin vaut sans doute mieux que toute autre agitation stérile.

        J'aimerais pouvoir en faire autant !

        Bises Emmanuelle :)

    5
    Martine
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 20:48
    C'est ainsi que sur les anciens champs de bataille de la guerre de 14 des pommiers et des poiriers ont poussés. Ils sont devenus la mémoire de tous ces soldats morts pour leur patrie et qui avaient jeté dans la nature les pépins de leurs fruits.
    6
    Jeudi 28 Novembre 2019 à 23:08
    Sylvaine

    C'est un magnifique texte, merci Charlotte.

    Bisous

    7
    Vendredi 29 Novembre 2019 à 19:08

    J'ai pris mon temps pour écouter ce beau récit lu par la voix chaude de Noiret. Merci Charlotte pour ce partage très émouvant. Giono devait être jardinier. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :