• Je vais vous avouer que les roses m'ont fait très peur cette année : des boutons avortés, des fleurs déformées ou minuscules...le résultat d'un mois d'avril qui avait joué à l'hiver en gelant à pierre fendre et d'un mois de mai qui s'était pris pour le plein été en mettant le jardin au régime sec sous un soleil de plomb.

    Mais elles sont bien là.

    Alors je peux enfin vous envoyer sur les roses.

    Pas sur toutes, sur quelques unes seulement. Il ne manquerait plus que vous en ayez une indigestion ! C'est qu'il faut y aller doucement...après un long jeûne, il est bien imprudent de se lancer dans une orgie, même de roses.

    La belle Sultane est impériale, d'une beauté à couper le souffle...

    Roses de mai et autres merveilles...

     Le doux et fascinant Astronomia a déployé ses constellations d'étamines. Ses fleurs sont si légères qu'elles paraissent s'envoler...

    Roses de mai et autres merveilles...

    La délicate Euphrosyne est enchanteresse. Cette première floraison est un véritable ravissement...

    Roses de mai et autres merveilles...

    Cornelia froufroute en petits bouquets serrés le long de la palissade...

    Roses de mai et autres merveilles...

    Et puis il y a Souppert et Nothing qui s'acoquine si bien avec l'ancolie Norah Barlow...

    Je vous envoie sur quelques roses...

    Et puis miniature qui revit depuis que je lui ai accordé un emplacement qui le laisse respirer à sa guise...

    Je vous envoie sur quelques roses...

    Et puis Pop corn...

    Ah non, doucement ! Tout doux bijou !! c'est tout, stop, n'allons pas plus loin : j'avais dit juste quelques roses...j'en vois déjà qui ont la tête qui tourne avec ces six là...

    Bon d'accord, juste une petite septième pour vous faire plaisir, mais un bouton, pas une rose : celui de Marie Pavie...

    Je vous envoie sur quelques roses...

    Et Pop corn je vous en reparlerai demain parce que la petit scénette qu'il compose avec ses voisins de massif mérite qu'on s'y attarde un peu.

    Et toutes les autres auront leur heure.

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique