• Nous voulons des Coquelicots

    Soyons sérieux cinq minutes

    Plus le temps passe et moins je me sens à l'aise avec l'environnement qu'on nous impose. La pollution, les plastiques, la biodiversité en berne, tout ceci me désole et m'angoisse.

    Nous héritons d'un système exécrable imposé par la génération précédente et si rien ne change je me demande quelle terre nous allons laisser à nos enfants....

    Si terre il reste.

    Alors j'ai répondu à un appel :

    Nous voulons des coquelicots

    Nous voulons des Coquelicots

    En signant cette pétition, j'ai répondu à l'Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides

    "Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

    Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
    Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

    Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides* en France. Assez de discours, des actes."

    *de synthèse

     

    J'ai fait un rêve

    Voulez vous rêver de ce monde avec moi ? Il suffit de signer, vous aussi

    Nous voulons des Coquelicots

    « Minimottes Express...Deux demoiselles sur une balançoire... »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Suzie
    Jeudi 13 Septembre à 15:05

    Pétition signée. Je te lis, Charlotte,  et j'ai l'impression d'entendre mes pensées. Oui, marre de ce saccage de la nature, tout près de chez nous ou dans des terres lointaines. Assez de plastiques, pesticides... Rendez-nous les abeilles, les alouettes, les coquelicots. J'ai toujours l'espoir que mère Nature sera plus forte, que la vie sera la plus forte, mais devant l'attentisme des gouvernements, je suis bien triste :(

    Bisous

      • Vendredi 14 Septembre à 08:17

        Partout la situation est terrible et on s'obstine à vouloir s'accrocher à un "confort" complétement illusoire...je suis triste et inquiète, oui...

    2
    Caole Tahar
    Jeudi 13 Septembre à 21:45

    Bonsoir Charlotte! Je suis comme vous toutes et tous... plutôt bien élevée, polie et respectueuse envers toute personne que je croise, je souris et je dis merci! Je peux par contre être une "forte tête" quand l'absurde, l'inconscience et le mépris continuent à tuer cette  terre qui nous fait vivre, celle que nous laisserons  aux générations suivantes!  J' ose répéter ce que j'ai eu comme réponse de la part d'une dame de 86 ans, ancienne agricultrice,  lors d'une discussion un peu "épicée" sur les cochonneries qu'elle met encore sur ses fleurs, dans sa terre de jardin,  potager etc..." on a toujours fait comme ça, et puis des abeilles, il y en a bien ailleurs". Autre exemple, cette dame qui en trouvant notre jardin..."agréable", me sort pour finir, " mais vous traitez et vous faîtes comme moi, il faut de l'engrais pour que ça pousse, y a pas de mystère, hein!"  Je reconnais mon côté quelque peu désagréable...mais polie, dans ces moments de conversation où les idées ne peuvent converger dans le même sens, et pourtant, la terre et les coquelicots y gagneraient quelques années de vie! Je me souviens de ce que fredonnait ma maman, j'étais une toute jeune enfant, sa voix, pourtant bien lointaine était un rayon de soleil et ces paroles bien désuetes, un vrai bonheur: J'ai descendu dans mon jardin, pour y cueillir du romarin....GENTIL COQUELICOT MESDAMES, GENTIL COQUELICOT NOUVEAU! (ça date de 1870, je crois cette chanson pour enfants!)

    Pétition signée, évidemment!

    Des bises Charlotte!

    Carole

      • Vendredi 14 Septembre à 08:24

        Bonjour Carole,

        Le sujet du jour n'est pas léger. Je crains que nous soyons en train de vivre une tragédie. Nous regardons le monde s'écrouler en campant sur des positions absurdes. "On a toujours fait comme ça"...mais non, on n'a pas toujours fait comme ça ! En 1870, à l'époque des gentils coquelicots, en tous cas, il est certain que non. Les océans, les campagnes, les villes n'étaient pas plein de plastique, les champs n'étaient pas gazés, la terre stérilisée puis mise sous perf à grand renfort de chimie.

        Merci pour ta signature

        Bises et hauts les cœurs :)

    3
    Jeudi 13 Septembre à 21:59

    Comme toi je me sens mal avec tout ce que je vois arriver à notre planète depuis un bon moment. Cette année nous avons encore pas mal de butineurs mais j'ai remarqué une grande baisse dans la variété des oiseaux au jardin. J'ai suivi un stage samedi intitulé "je jardine au naturel" et j'ai appris que le nombre le vers de terre par hectare a baissé depuis les années 50 d'une façon hallucinante : de 4 tonnes à quelques centaines de grammes. je vais signer la pétition de ce pas. Bisous

      • Vendredi 14 Septembre à 08:32

        Les butineurs m'ont fait très peur au printemps en brillant par leur absence. Et, oui, la petite faune invisible et pourtant ô combien importante n'est pas épargnée et souffre elle aussi. Je le savais mais j'étais loin d'imaginer la chute vertigineuse que tu as citée !!

        Bisous :)

    4
    Vendredi 14 Septembre à 07:43
    Sylvaine

    Signée :)

    La terre n'est pas en danger, contrairement à ce que l'on entend ou on lit. La terre s'en fout, elle a connu bien pire dans sa jeunesse mais pour nous, par contre, il est urgent d'agir.

    Pour l'interdiction de tous les pesticides, je regrette qu'il n'y ait pas eu d'explications sur l'autorisation du glyphosate durant encore trois ans.

    Jean-Marie, durant toute sa carrière, a cherché des remplaçants aux produits supprimés dans l'industrie et les produits n'étaient supprimés que lorsqu'on avait un remplaçant. D'où les trois sans doute.

    On peut cultiver, je pense, sans aucun désherbant, engrais et pesticides chimiques mais il faut aussi rééduquer les consommateurs. Maman me disait que lorsqu'elle était enfant, à chaque fois qu'elle coupait une poire, il y avait un ver au milieu. Au magasin bio, les jeunes Bobo achètent des produits exotiques venant du bout du monde et laissent les fruits un rien abîmés et ne prennent que ceux lisses, brillants et sans aucun défaut.

    Bisous et bonne journée

     

      • Vendredi 14 Septembre à 08:51

        Non, bien sûr, la terre elle même s'en fout et continuera sans nous...Et je pense que si je n'avais pas d'enfant je serais sans doute moins inquiète. Mais je pense à eux et on est en train de bousiller trop de choses. Il y a l'histoire des pesticides, bien sûr (et ce matin ça pulvérise à tout va dans les champs autour de chez moi...et un ptit coup de désherbant, un !!) mais cela va au delà de ça. La destruction des paysages et de l'habitat naturel de la faune, la pollution, les déchets, les océans et les campagnes pleins de plastique...ça me désole.

        C'est peut-être anecdotique mais, hier, le ara de spix, un joli perroquet bleu, a été officiellement déclaré éteint a l'état sauvage. Alors, oui, c'est loin, c'est un perroquet...beaucoup diraient "on s'en fiche d'un perroquet"...pas moi...

        Je ne sais pas ce que donnera cette pétition...peut-être rien. Elle est sans doute utopique. Malgré tout l'utopie montre la bonne direction.

        Mais, tu as parfaitement raison, il y a des petites choses qu'on peut faire à notre niveau comme expliquer que ça n'est pas grave si on trouve un ver dans une poire (c'est même plutôt bon signe), ou pas grave si la pomme est cabossée.

        Bisous :)

    5
    anne
    Vendredi 14 Septembre à 10:59

    les pétitions ? quelle utopie ! , plutôt comme Pierre Rhabi, soyons comme le colibri , que chacun participe à la protection de la planète et surtout consomme moins , j'en connais qui ont les placards pleins , et une faim inextinguible d'avoir toujours plus , toujours plus ,  pour SE faire plaisir  .   Et pourtant il y a très longtemps que le signal d'alarme a été tiré

    Je suis certainement plus âgée que vous toutes , donc j'ai lu ds les années 7O un livre écrit par une botaniste américaine " un printemps silencieux " paru en 62

    qui m'a fait prendre conscience avec anxiété de ce très grave problème  . C'est  à la suite de la parution de ce livre et de son grand retentissement ds la communauté écologiste que le DDT a été supprimé aux USA.......malheureusement remplacé par d'autres saletés puisque les lobbies et la course au profit ont toujours le dernier mot 

    je ne sais quelle vie auront nos enfants et petits enfants mais c'est un peu effrayant......

      • Vendredi 14 Septembre à 11:26

        Pierre Rhabi fait partie des personnalités qui ont initié cette pétition...

        C'est sans aucun doute une utopie mais elle a au moins le mérite de montrer la bonne direction et n'empêche pas d'être un colibri.

        La course au profit dans tous les domaines est une catastrophe. Ce matin j'ai entendu parler à la radio de "l'industrialisation de la forêt", chez nous, en France...oui, tout ceci est effrayant

    6
    Carole Tahar
    Vendredi 14 Septembre à 14:02

    Je repasse Charlotte, bonjour, les commentaires sont assez représentatifs!

    C'est celui de Sylvaine qui me fait repasser. Dans un autre registre, certes, mais j'ai vécu les absurdités du système de "prévention/santé" dans mon travail. J'ai été coiffeuse en salon, 15 années, et 10 années à domicile. Je me suis penchée sur les composants de certains produits, ( par respect pour tous les coiffeurs qui bossent, je ne rentre pas dans les détails). En "épluchant" à fond certaines prestations "chimiques" , j'ai fait un virage radical! Plusieurs raisons, j'étais étrangement malade en effectuant certaines prestations à domicile, dans une cuisine ou une salle de bain, c'est faire une inhalation en direct avec les produits chimiques, pour mes clientes aussi pour le coup!  D' où mon virage, j'ai refusé de faire des permanentes, et des couleurs , toute la partie soins est devenue naturelle, pas vraiment facile à trouver en 2002, il faut effectivement savoir qu' en France, il faut apporter la preuve de la nocivité des composants, la cosmétique est coincée, des années pour trouver un composant remplaçant, et je ne parle pas...ou si, de la somme dissuasive que les marques doivent verser si elles ne peuvent apporter cette fameuse étude de preuves qui est le nerf de la guerre en fait; ça coûte un bras! Je peux assurer que mon choix a rencontré des "oui, vous avez raison", mais BEAUCOUP plus de non, "on veut continuer". Mon arme était pourtant: "en gros, vous verseriez-vous un flacon de Mr Propre sur la tête? Je ne ris pas, certains composants sont identiques si on creuse dans les études proposées sur le Net. Ma grossiste m'avait prévenue, ce sera compliqué! Donc, je comprends ce que le mari de Sylvaine a du rencontrer comme obstacles, il faut tenir face aux aberrations, surtout celles dont on sait qu'elles sont nocives et je vais plus loin, de mise en danger de la vie d'autrui! On parle de cancers évidents pour les coiffeurs!

    Les personnes, plutôt âgées, que j'ai pu convaincre, n'ont plus eu de démangeaisons ou de fragilité de cheveux, il a bien fallu une année pour repartir d'un bon pied pour certaines, et moi j' avais  bien moins de migraines, toux  et gouttes au nez!!! Je sais, c'est très compliqué de ne pas faire de prestations chimiques pour les coiffeuses à domicile, on ne tient pas longtemps en ne pratiquant que des coupes, mais QUELS RISQUES!

    Je ne sais pas si on viendra à bout des aberrations  sanitaires sur le plan écologique, mon optimisme parfois est mis à mal par la réalité au jour le jour, quand un foutu sac de m....e estampillé Mc Machin ou Mr Roi du sandwich se love confortablement à côté  d'une petite chicorée sauvage que j'ai appris à reconnaître avec le Clos! Ou quand il suffit de demander à un vendeur un de ces produits très dangereux mis sous clefs dans une vitrine mais que si la cliente veut, on vend!!! Bien à côté des simples purins ou paquets de corne broyée!!!

    Je crois avoir abuser de la longueur/commentaires, mais j'avoue, je sais, je suis une vraie fontaine, parfois, j'ai vraiment mal en voyant ce que je vois!

    Des bises,

    Carole.

    7
    Samedi 15 Septembre à 07:23
    Marie-Claude

    Pétition signée !

    Mais je pense aussi comme Sylvaine qu'il y a toute une éducation du consommateur à faire et ça ,ce n'est pas gagné !!!

    Un travail à faire aussi auprès des cultivateurs qui pensent ne pouvoir revenir à des méthodes anciennes de nettoyage des terrains ( je connais, j'ai des cultivateurs dans la famille )

    Et puis, il y a les gros industriels de la chimie et leur pouvoir !!!!

    A mon avis, ce ne sera pas pour demain....

    Bises

     

      • Samedi 15 Septembre à 09:00

        Pour vivre en milieu ultra-rural, au milieu de champs ultra-pulvérisés (hélas), je suis bien consciente qu'il y a une grosse part d'utopie dans les demandes de cette pétition. Mais il faut parfois grossir énormément le trait pour être un peu entendu...alors...

    8
    Carole Tahar
    Samedi 15 Septembre à 13:53

    Coucou Charlotte!

    Merci d'avoir relayé  ce coquelicot qui rejoint  d'une certaine façon d'autres fleurs qui ont servi la cause de colères: le jasmin pour la Tunisie, l 'oeillet pour le Portugal...etc...etc...

    Les fleurs sont souvent des symboles forts, des emblèmes évidents... jolie jonquille aime Marie Curie, amie la rose soutient les malades du cancer...et LE POUVOIR DES FLEURS chantait les plus démunis de Coluche!

    Des bises.

    Carole.

     

    9
    Vendredi 21 Septembre à 06:21

    je signe c'est sûr !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :