• Ô terre, où sont donc tes roses...

    En décembre, c'est une autre partition que l'hiver donne à jouer au jardin.

    En cette saison il chuchote. Mieux que l'entendre, il faut savoir l'écouter. Mieux que le voir, il faut savoir le regarder.

    Sa petite musique est plus douce, plus feutrée

    Il n'y a plus de roses, mais les surprises sont là, au bout du chemin :

    Les hellébores orientales se préparent...

    Concerto pour deux malus...

     Le viburnum bodnentese Dawn a commencé sa floraison et l'arum d'Italie a déroulé ses jolies feuilles...

    Concerto pour deux malus...Concerto pour deux malus...

     Le jasmin d'hiver ensoleille le grand mur de la grange...

    Concerto pour deux malus...

    Le viburnum tinus a ouvert ses premières fleurs...

    Ô terre, où sont donc tes roses...

    Et puis il y a celui qui bientôt me mènera par le bout du nez...

    Concerto pour deux malus...

     Le sarcococca humulis est en boutons...

    Concerto pour deux malus...

     En hiver la terre pleure disait le poète

    Leurs idylles sont moroses.
    - Soleil ! aimons ! - Essayons.
    O terre, où donc sont tes roses ?
    - Astre, où donc sont tes rayons ?"

    (Victor Hugo - En hiver la terre pleure - extrait)

    Mais, pour faire un jardin, il n'y a pas que les roses

    L'hiver est le temps d'une mélodie en sous-sol

    « Concerto pour deux malus...Le Noël des petits santons... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 11:05

    Ton jardin  a de bien jolis chuchotements. J'irai écouter le mien pour voir si j'entends les mêmes mélodies. Bisous 

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 09:36

        Je te déconseille d'aller l'écouter aujourd'hui....les chuchotements sont emportés par le grand vent !

        Bisous :)

    2
    Carole Tahar
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 13:48

    Bonjour Charlotte!   Si ça chante en sous-sol, c' est bon signe! 

    Ton viburnum est en avance...ou le mien en retard? Et ta petite fabrique à "parfum d 'hiver" est prometteuse; c' est cadeau tout ce jardin, vraiment!

    Si nous regardons bien et si nous l' aimons beaucoup cette terre, Poète, toi le visionnaire,  tu veux bien changer un seul mot de ton poème? Je suis triste quand tu dis que la terre pleure en hiver, je veux imaginer qu 'elle sait...encore un peu chanter!

    Je t 'embrasse Charlotte, passe de très belles fêtes, merci pour cette belle année au jardin! RV en 2019!

    Des bises pour tous et toutes, au jardin et ailleurs!

    Carole.

     

     

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 10:00

        Bonjour Carole,

        Mon bodnentese est un peu en avance, c'est vrai...mais le tinus est à l'heure...

        On peut pleurer de joie ou d'émotion aussi. Il n'y a pas que la tristesse qui provoque les larmes. Moi il m'arrive même de pleurer en chantant (la corrida de Cabrel, c'est imparable)...mais je m'égare, je m'égare)

        Dans le poème, la terre pleure de ce soleil qui la délaisse. Je l'ai découpé en tranche pour le réinterpréter à ma sauce...oui j'ai osé faire ça oops Pardon monsieur Hugo

        Voici le texte intégral :

        En hiver la terre pleure ;
        Le soleil froid, pâle et doux,
        Vient tard, et part de bonne heure,
        Ennuyé du rendez-vous.

        Leurs idylles sont moroses.
        - Soleil ! aimons ! - Essayons.
        O terre, où donc sont tes roses ?
        - Astre, où donc sont tes rayons ?

        Il prend un prétexte, grêle,
        Vent, nuage noir ou blanc,
        Et dit : - C'est la nuit, ma belle ! -
        Et la fait en s'en allant ;

        Comme un amant qui retire
        Chaque jour son cœur du nœud,
        Et, ne sachant plus que dire,
        S'en va le plus tôt qu'il peut.

        Les fêtes approchent. Il me reste une petite chose à publier avant une pause

        Bisous :)

    3
    anne
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 16:45

    ah ça c'est bien !!, l'hiver est le temps d'une  mélodie en sous sol. A retenir . Une autre métaphore que j'ai entendue hier de la bouche d'Anne Sylvestre à la Gde Librairie , " ce n'est parce qu' on est un vieux pommier qu'on va donner des vieilles pommes "parole qu'elle tenait de Féix Leclerc .Cela me plait

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 10:14

        Plus j'avance en âge et plus j'aime cette phrase sarcastic

    4
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 07:37
    Sylvaine

    Moi, j'ai encore des roses mais remarque, c'est normal, elles se prénomment Iceberg  ! lol

    Mélodie en sous-sol, j'aime beaucoup :)  Je n'ai pas encore regardé ma partition, je suis en retard !

    Bisous et très joyeux Noël

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 10:16

        J'ai aperçu quelques téméraires sur deux ou trois rosiers mais elles ne sont pas des plus fraiches et pimpantes...et avec le vent qui souffle aujourd'hui, les pauvres sont bien ébouriffées !!

        Bisous et Joyeux Noël à toi et à toute ta famille :)

    5
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 08:35

    C'est vrai qu'il y a aussi de chouettes choses à voir en hiver dans les jardins, c'est moins spectaculaire qu'au printemps où tout explose, mais c'est l'attrait de la chose, on a l'impression de faire une chasse au trésor!

    Bonnes fêtes de Noël Charlotte, à bientôt, Véro.

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 10:18

        C'est exactement ça : en hiver, la moindre fleur, la moindre pousse, a une grande valeur ! Je les trouve bien courageuses, moi, ces plantes qui animent l'hiver.

        Bises et bonnes fêtes à toi également Véro :)

    6
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 17:13

    oh  que j'aime ce moment !! en hiver on découvre autre chose !!!

    mais la nature est toujours belle

    bonne continuation et bonne fin de semaine 

    à très vite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :