• Un sapin peut en cacher un autre.

    Après vous avoir montré la robe de Noël de mon petit sapin en pot, sur la terrasse, voici celui qui ornera le salon pour cette fin d'année 2019 :

    Je n'ai pas eu envie, cette fois ci, de sortir le grand sapin synthétique qui dort au grenier. En 20 ans de bons et loyaux services, son empreinte carbone est amortie alors il a bien droit, de temps en temps, à une petite pause.

    Et ce petit Nordmann* bien joufflu trouvé chez Truffaut était si mignon...

    Un sapin peut en cacher un autre...

    Seulement voilà, avec un handicap "chat", la décoration s'est avérée un peu sportive...

    Un sapin peut en cacher un autre...

    Première obligation  : fixer solidement le pied de sapin au billot sur lequel il a été posé. Deux vis et le tour est joué. Il faut éviter toute bascule en cas de tentative d'escalade du sieur Puccini...

    Ça se voit, hein, qu'il en meurt d'envie !

    Et puis piocher dans les cartons de déco tout ce qui ne casse pas...

    Un sapin peut en cacher un autre...Un sapin peut en cacher un autre...Un sapin peut en cacher un autre...

     À moi les boules en papier chromo, à moi les petits ours et les personnages en tissu, à moi les cœurs en bois...pas de guirlande, je n'aime pas ça...

    Un sapin peut en cacher un autre...Un sapin peut en cacher un autre...Un sapin peut en cacher un autre...

     Et pour finir, un gros nœud pour habiller le billot...

    Un sapin peut en cacher un autre...

     Les précieuses boules en verres qui m'ont été offertes à Noël dernier resteront bien à l'abri dans mes bonbonnières transparentes.

    Là, elles ne risquent rien...

    Un sapin peut en cacher un autre...Un sapin peut en cacher un autre...Un sapin peut en cacher un autre...

     Les voilà hors de portée des jolies pattes blanches de Puccini...

    Un sapin peut en cacher un autre...

     Et maintenant que la fête commence !

    *En écrivant ce post, j'ai une pensée émue pour Isaure qui commentait mon précédent article en disant que, je cite, "rien ne me désole plus que les "cadavres" de sapin qui encombrent les trottoirs après les fêtes."...Qu'elle soit rassurée : le mien finira en paillis pour les acidophiles du jardin


    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires