• Depuis le 1er janvier 2017, les pesticides ne peuvent plus être vendus en libre service et ils seront totalement interdits en 2019.

    Nous avançons dans le bon sens même si il faut croire que nos politiques jugent que nous avons besoin d'un sevrage progressif pour nous passer de ces poisons.

    Plus de vente libre ? Qu'à cela ne tienne, les industriels ont dégainé l'outil marketing en faisant fleurir de jolis présentoirs tout de vert vêtu comme ceux que j'ai pu admirer à la jardinerie de Senlis. Un endroit que j'ai décidé désormais de boycotter eu égard à la réponse qui m'a été faite quand je me suis étonnée de la présence de ces têtes de gondoles à peine fermées...

    Dire plus que jamais non aux pesticides...Dire plus que jamais non aux pesticides...

    Jouer à l'apprenti chimiste dans nos jardins est une très mauvaise idée. C'est non seulement nocif pour l'environnement (et juste pour rappel nous faisons partie de l'environnement) mais aussi pour notre porte monnaie.

    Pour le désherbage il existe tant d'autres alternatives qu'il me parait même ridicule de continuer à se tourner vers le glyphosate :

    Gouge, désherbeur thermique ou électrique, sarclette, mélange maison à base de vinaigre blanc et de gros sel, tolérance des sauvageonnes...

    Dire plus que jamais non aux pesticides...Dire plus que jamais non aux pesticides...Dire plus que jamais non aux pesticides...

    Quant aux maladies, la plupart du temps, les produits de traitement qu'on nous vend ne servent strictement à rien parce qu'on n'a pas su poser le bon diagnostic. Le plus souvent, une plante est malade parce qu'elle est mal adaptée au sol dans lequel on l'a installée, ou intolérante au climat, ou encore parce qu'on a oublié de la nourrir correctement. Et puis vous feriez une chimiothérapie pour un bouton sur le nez vous ?

    Alors, hop, on va vite rendre les cochonneries qu'on peut encore avoir en stock afin qu'elles soient correctement détruites.

    Les magasins Botanic les reprennent contre un bon d'achat...

    Dire plus que jamais non aux pesticides...

    Les déchetteries aussi mais sans contrepartie...si ce n'est la satisfaction d'avoir accompli un bon geste pour la planète et de s'être libéré de l'emprise de la chimie.

    Que du bonheur !


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires