• Ce dernier samedi j'avais prévu d'aller aux jardins de Séricourt pour leur premier festival international de la rose et découvrir leur cathédrale de roses et leur clos de roses japonaise...des roses, des roses et encore des roses.

    Seulement voilà...lorsque j'ai appris qu'un petit groupe de jardipotes s'était donné rendez-vous au Jardin Plume, j'ai immédiatement mis le cap à l'ouest...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

     Dés l'entrée, dans la partie pépinière, je suis restée bouche bée...

    Jardin Plume...

     Au fond avait lieu "Plumes d'été", une mini fête des plantes réunissant quelques excellents pépiniéristes, dont Marc Reviriot, hémérocalles en Normandie...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

     Mais je n'ai pas eu envie de m'y attarder : l'appel du jardin a été le plus fort...

    Jardin Plume...

     Derrière ce portillon, l'extase...

    Jardin Plume...Jardin Plume...

     Prendre de la hauteur sur la terrasse (quelle riche idée ce poste d'observation) et admirer.

    À droite le regard embrasse le jardin plume qu'une longue déferlante de buis empêche de s'envoler...

    Jardin Plume...

      Une vague tracée au cordeau, aux pointes acérées par endroit, contient la douce marée ondoyante de ce qui n'est qu'un massif souple et ondulant.

    À peine une écume...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

    Dans cette écume, une association simplissime mais ô combien réussie...papaver rhoeas, dianthus carthusianorum et trifolium rubens...

    Jardin Plume...

    Devant la maison, encadrée par le jardin de printemps, entré en repos, et le jardin d'automne qui attend son heure, le jardin d'été joue une partition chaude en rouge et or...allegro fortissimo et que c'est beau...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

    En face (ou à gauche si on reprend notre position depuis la terrasse surélevée), le verger, encadré par les "carrés américains" plantés de graminées...d'Amérique (forcément), s'étend vers le sud...

    Jardin Plume...De ce jardin se dégage une sensation d'apaisement incroyable.

    Les arbres semblent les gardiens du temple veillant sur de grands carrés d'herbes sauvages...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

    Envie irrépressible de se poser là et d'oublier le temps...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

    Et le temps nous l'avons oublié en flânant dans le potager, devenu jardin de fleurs...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

    Et puis c'est une allée d'épilobes blanches qui nous conduit vers l'ombre d'un sous-bois où nous tombons sous le charme d'un tapis de melica uniflora albida...

    Jardin Plume...Jardin Plume...

     J'ai pris tant de photos...je voudrais vous les montrer toutes mais il faut bien savoir s'arrêter. Je crois que j'ai déjà été un peu longue...

    Jardin Plume...Jardin Plume...Jardin Plume...

    Est il vraiment nécessaire que je vous explique à quel point j'ai aimé ce jardin, à quel point j'y ai passé de doux instants.

    Je reviens avec des plumes plein la tête.

    Dans ce jardin pas une rose (ou si...un unique rosier, un Banks, sur la façade de la maison) et bien je vais vous dire : c'est bon un jardin sans rose.

    Pin It

    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires