• Dans mon jardin j'ai un sureau.

    Un vulgaire sambucus nigra comme on en trouve dans nos campagnes...

    Champagne...Champagne...Champagne...

    Banal me direz vous.

    Que nenni, ce sureau est un arbuste à champagne !

    Je suis tombée tout à fait par hasard sur la recette de champagne (ou pétillant) de sureau. Une boisson traditionnelle dont je n'avais jamais entendu parler.

    Pour deux litres de boisson, il suffit de quatre ombelles, deux citrons, et 200 grammes de sucre...autant dire pas grand chose...

    Champagne...

     La préparation est on ne peut plus simple :

    Secouer les ombelles sans les rincer...pour en faire tomber les éventuels habitants...et habitant il y avait : une jolie trichie zonée que j'ai raccompagnée au jardin...

    Champagne...Champagne...Champagne...

     Dans un grand bocal, déposer le citron en rondelles, les fleurs débarrassées des tiges, et le sucre. Ajouter l'eau...c'est joli ce citron et ces fleurettes prenant un bain...

    Champagne...Champagne...Champagne...

     Touiller...j'aime bien dire touiller...

    Champagne...

     Couvrir d'un linge et laisser les bocaux exposés à la lumière pendant une semaine en remuant tous les jours...

    Champagne...

     Au bout de 5 à 6 jours, le liquide a pris une teinte plus foncée et des petites bulles se forment. Il est temps de filtrer...

    Champagne...Champagne...Champagne...

     Puis d'embouteiller dans des bouteilles à limonade...le flacon muni d'un bouchon hermétique a son importance...

    Champagne...

    Conserver les bouteilles en position debout et à température ambiante pendant encore une semaine pour que la fermentation se poursuive avant de mettre au frais.

    Certaines recettes recommandent de soulager la pression des bouteilles avant de les placer au frigo...je vous confirme que c'est absolument nécessaire :

    Le pétillant est bien là et ça ne demande qu'à jaillir !

    Pop !!

    Verdict et première dégustation ce soir.

    Et voici le soir venu...

    Champagne...Champagne...Champagne...

    Mais c'est que c'est plutôt très bon cette histoire.

    La fine bulle est bien là comme dans un champagne (je mets un bémol parce que, apparemment, dans une des trois bouteilles la fermentation ne s'est pas faite...bizarre...). Le goût est à la fois doux et miellé grâce au sureau et légèrement astringent sans toutefois paraitre vraiment citronné.

    Bien entendu on est plus proche de la limonade ou du kombucha que du champagne.

    Pour ma part j'ai apprécié, monsieur Chat Vert aussi...l'ado est plus circonspect...j'ai osé lui proposer un truc naturel sans additif ni arôme chimique...un scandale...

    Pin It

    18 commentaires