• D'orange vêtu, pavot, tu voulais voir l'hiver.
    Tendre jupon de soie malmené par la pluie,
    Pétales légers réduits à de tristes guenilles,
    Tu ne verras rien que ce jour de novembre.
    Le vent qui t'emporte en a décidé ainsi...

    Le pavot qui voulait voir l'hiver...Le pavot qui voulait voir l'hiver...Le pavot qui voulait voir l'hiver...

    D'orange dévêtu, pavot, déjà tu n'es plus.
    L'hiver était pourtant là qui te faisait signe.
    Auras tu seulement aperçu, doux pavot,
    Le réveil précoce de la blanche hellébore
    Et la pâleur du dernier chrysanthème ...

    Le pavot qui voulait voir l'hiver...Le pavot qui voulait voir l'hiver...Le pavot qui voulait voir l'hiver...

     Le jardin marche sur la tête :

    Jamais je n'avais vu de pavot en fleurs en novembre ni l'hellébore niger s'épanouir si tôt. Les saisons s'emmêlent les crayons

    Cela valait bien cette élucubration poétique sur la pointe de quelques d'alexandrins*

     

    *Presque...il pourrait y avoir chipotage

    Pin It

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique