• Bêtes et bestioles du jardin du chat vert

    Ici, ce sont toutes les petites bêtes, à poils, à plumes à écailles, qui sont mises à l'honneur.

  • Proserpine :

    Voilà un prénom que j'aime beaucoup et j'ignorais qu'il s'agissait de celui d'un papillon avant de le rencontrer, hier, dans mon jardin...

    Proserpine...Proserpine...Proserpine...

    Une merveille verte, posée au revers d'une feuille d'iris, comme une broche de velours...

    Proserpine...

     Prosperpinus proserpina, de son nom savant, est un sphinx. Celui de l'épilobe. L'un des plus petits présents en France...

    Proserpine...

    Avant d'être papillon, ce sphinx était chenille. Une chenille qui grignote l'épilobe, l'onagre et, parfois, les fuchsias. Mais quelle importance.

    Bien sûr, vous n'y couperez pas, une fois de plus je vais citer St Ex :

    "il faut bien supporter quelques chenilles si on veut connaitre les papillons"

    Mais je vais aussi reprendre une phrase du rédacteur de insecte-net.fr,  site qui m'aide bien souvent à identifier chenilles et papillons :

     "Sauf à être entomologiste qui se serait soucié de ces "mauvaises herbes", et plus encore de ces "affreuses chenilles", si ce n'est pour arracher les premières, et écraser les secondes !"

    Et bien moi et j'en suis fort aise.

    Non seulement j'aime l'épilobe mais supporter quelques chenilles (qui dans le cas présent sont passées totalement inaperçues) m'a permis de rencontrer la superbe Prosperpine.

     

    Pin It

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique