• Enivrez-vous...

    "Il faut être toujours ivre. Tout est là: c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

    Mais de quoi? De vin, de poésie, de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous."

    (Baudelaire - petits poèmes en prose - extrait)

    Alors enivrons nous de roses

    Avant Miguel, cette fichue tempête qui souffle au moment où je tape ces quelques mots sur mon clavier et qui mets le jardin sens dessus dessous, elles étaient belles.

    Cette année, j'ai trouvé 'Cherry' bien séduisante dans son jeu de cache cache avec le soleil et les hespéris...

    'Robert Leopold', tellement lourd de sens, et que le temps qui passe embellit...je n'oublie pas, pas plus que j'oublie celui qui me l'a offert...

      Et Mimi Pinson, si gaie en duo avec l'hélianthème 'Hartswood ruby'....

    Et puis la toute première rose de l'amazing "Grace", l'une des roses de mon jubilé...

    Mes trois demoiselles Pemberton...'Cornélia', 'Prosperity' et Pénélope...

    Le grand Yann Artus Bertrand, bien sûr...

    Le doux 'Astronomia'...

    Et les premiers bouquets de 'Maria Lisa'...

    "Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront: "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."

    (Baudelaire - la suite du petit poème en prose)

    Alors enivrons nous de roses :

    Ce weekend ce sont leurs journées à l'abbaye de Chaalis

    « Le bouquet de la mariée...Les Journées de la Rose 2019 de l'abbaye de Chaalis... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    isaure
    Vendredi 7 Juin à 20:46

    Magnifique, quelles belles roses dans votre jardin !

    Bonne soirée malgré la tempête

      • Dimanche 16 Juin à 14:47

        Merci Isaure !

        La tempête a chahuté les roses, c'est vrai...mais après un petit nettoyage, il n'y parait (presque) plus rien

    2
    Brigitte
    Samedi 8 Juin à 06:43

    Quelles merveilleuses photos de roses accompagnées de magnifiques sonnets.

    Je vous lis depuis longtemps mais combien vos articles sont enrichissants, doux, didactiques, les clichés offrent une belle définition, tout ce que j'aime lorsque l'on est une passionnée de roses, continuez pour me/nous enchanter.

    J'espère que le vent n'a pas été dévastateur et que vous vous ennivrerez encore et encore.

    Heureux week-end  à vous et merci.

     

     

     

     

     

      • Dimanche 16 Juin à 14:50

        Honte à moi...dans le tourbillon de ces derniers jours, j'ai complétement zappé les commentaires laissés sous cet articles, dont le vôtre, si gentil ! Merci beaucoup, cela me touche sincèrement...

        le vent a chahuté les roses, décoiffé les vivaces, décrochés quelques branches mortes mais avec un petit tuteur par ci, un petit coup de sécateur par là, il n'y parait presque plus rien :)

    3
    Samedi 8 Juin à 06:55

    Merci pour ce délicieux moment 

    4
    Samedi 8 Juin à 14:34

    Pour un lendemain de tempête, ton billet est consolant! Que de beauté! J'espère que tout n'est pas ruiné et que l'ivresse pourra perdurer!

    Bonne journée!

      • Dimanche 16 Juin à 14:51

        Le vent fou m'a fait peur mais tout va bien : le jardin est resté debout et la plupart des roses sont encore là yes

    5
    Samedi 8 Juin à 19:33

    Ennivrons nous du parfum des roses. Comme tu as raison et comme ces quelques mots sont beaux. Bisous 

      • Dimanche 16 Juin à 14:53

        Parfois il ne sert à rien de faire de grandes envolées lyriques...surtout après avoir cité Baudelaire...3 mots est tout est dit...

        Bisous Patou :)

    6
    anne
    Samedi 8 Juin à 22:06

    moi qui aime follement la poésie , comme cette prose de Baudelaire  me plait , mais oui puisque le temps emporte tout , enivrons  nous de fleurs , de beauté  , de gaité , si présentes dans ton jardin .......et à l'abbaye de Chaalis . Très heureuse de vous avoir rencontrées , vous êtes  , comme dans vos blogs , très sympathiques 

      • Dimanche 16 Juin à 14:55

        Je suis très sensible, moi aussi, à la poésie. C'est une musique des mots qui bien souvent sied au jardin yes

    7
    Lundi 10 Juin à 16:47

    Après Miguel j'avais plus de pétales par terre que sur les rosiers he
    Cornélia est un peu poussif chez moi, mais ça a l'air un peu mieux cette année :) laissons lui le temps.

    Bises

    Lydie

      • Dimanche 16 Juin à 14:57

        Cornélia a mis un peu de temps à s'installer et donner quelque chose de joli mais ça y est : j'ai ma guirlande !

        Pffou ce Miguel...on ne peut pas dire qu'il a amusé grand monde !!

        Bisous :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :