• La pyrale infernale...

    J'ai longtemps été épargnée par l'attaque de la pyrale infernale, observant seulement sa dévorante progression de jardin en jardin par les témoignages désespérés et désespérants de mes camarades jardiniers.

    Cette fois ci, c'est officiel, elle est là.

    De loin, rien ne transparait :

    La haie basse de buis qui borde la terrasse semble avoir le même aspect que d'habitude...

    La pyrale infernale...

    Mais de plus près, les signes ne trompent pas...

    La pyrale infernale...

    Grignotages caractéristiques, fils de soie, amas de crottes...

    La pyrale infernale...La pyrale infernale...La pyrale infernale...

    Et puis surtout, l'ogresse, je l'ai vue...je n'avais pas, hélas, mon appareil photo à portée de main à ce moment là...depuis, je la traque mais sans plus l'apercevoir.

    Sans doute a t'elle disparu pour commencer sa nymphose.

    J'ai décidé de ne pas m'engager dans une lutte difficile et perdue d'avance. D'autres ont essayé et, malgré une débauche de moyens et d'énergie, ne sont parvenus à rien ou, en tous cas, à pas grand chose.

    Fin de l'histoire pour mes buis :

    Adieu bordures, topiaires, feston...le grand chambardement commencera cet automne.

    Les petits topiaires disséminés dans le jardin seront faciles à remplacer. Au gré de mon inspiration, ici une vivace, là un arbuste persistant

    En lisière du potager, il y aura des pommiers en cordons...

    La pyrale infernale...

    Mais c'est le long de la terrasse que la tâche va être plus compliquée.

    Pour le moment je n'imagine pas autre chose qu'une haie basse d'arbustes persistants. Il faut une délimitation brise-vent et cache misère...j'avais pensé à l'hedera helix erecta mais il parait qu'il n'est pas assez sage. Le lonicera nitida serait une meilleure option...affaire à suivre...

    Finalement ça ne devrait pas être trop compliqué et je n'ai aucun état d'âme

    Le vrai crève cœur se trouve ici...

    La pyrale infernale...

    Ce gros topiaire a une valeur sentimentale.

    C'est un buis, probablement plus que centenaire, que nous avons récupéré dans le jardin senlisien de feus les grands-parents de monsieur Chat Vert.

    Mais c'est ainsi...il faut agir

    Mon jardin ne doit pas être un poste avancé pour l'armée des ombres.

     

    « De l'automne à l'été...Où est Charly... »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Août à 11:51

    j'aime l'idée des pommiers cordons !

    Cette bestiole c'est vraiment une satanée cochonnerie.  Et ce grand buis... bon sang quel crève coeur ! Mais je suis sûre que tu vas trouver un remplaçant qui saura, outre son intérêt jardinesque, rappeler le jardin de tes grands parents !

    Pour le Lonicera Nitida c'est une bonne idée... pour moi c'est un chouette remplaçant, mais il demande plus de travail.  enfin ça je l'ai déjà dit he

    Bises

    Lydie

      • Vendredi 25 Août à 12:14

        C'est la première idée que j'ai eu : l'endroit s'y prête bien et ça fera plaisir à Jean-Christophe wink2

        Pour le grand et vénérable buis, en fait j'ai du mal à appréhender l'espace (ou plutôt le vide) qu'il va y avoir une fois que nous l'aurons enlevé...je verrai à ce moment là

        Pour ma petite haie basse, à force d'éliminer des possibilités, il n'y a plus guère que le lonicera en lice !

        Bisous :)

    2
    lobrojar
    Vendredi 25 Août à 15:16

    Je suis dans le même cas

      • Vendredi 25 Août à 15:27

        J'ai l'impression qu'elle a gagné énormément de terrain cette année !

    3
    Vendredi 25 Août à 15:26

    Je pense que si la pyrale devait arriver chez moi, j'adopterai la même attitude: il ne sert à rien de s'acharner.

    Il y a tellement de choses plus graves dans la vie.

    Je crois que le jardin m'apprend à relativiser et ne plus dramatiser, formidable !

    Aude.

      • Vendredi 25 Août à 15:30

        Je comprends que ça puisse poser problème dans des jardins historiques (quoique...certains châteaux de la Loire ont revu leurs copies) dans certains parcs ou, pire, dans les forêts endémiques, mais dans nos petits jardins il est, à mon sens, ridicule de vouloir s'acharner !

    4
    Vendredi 25 Août à 15:42

    Cela doit être tout de même un crève coeur de se débarrasser de ces beaux buis mais tu as raison de toute façon un jour ou l'autre ils sont condamnés. Il paraît que mettre de l'eau avec du lave vaisselle à proximité fonctionne, les papillons s'y jetteraient. Je n'ai qu'un seul buis qui est tout petit et isolé et que je surveille. Pour l'instant il va bien et continue sa croissance. Bisous

      • Patricia de bourgogn
        Vendredi 25 Août à 15:47
        Oui...mais ces pièges font le malheur d'autres insectes qui sont bons pour le jardin....
      • Vendredi 25 Août à 16:00

        J'ai lu ça mais je pense moi aussi que ça doit nuire à d'autres papillons nocturnes...pourquoi la pyrale serait elle la seule à vouloir aller prendre un bain de minuit ???

        Non non, pour moi, c'est sans regret (enfin presque)...bye bye les buis !

        Bisous

    5
    Patricia de bourgogn
    Vendredi 25 Août à 15:44
    La pyrale fait des ravages en Saône et Loire, habitant la Côte d'Or, je me prépare à cette attaque mentalement!!! Jai quelques buis taillés en boule mais comme je ne mets pas de produits chimiques, je me résoudrais à les enlever malheureusement.Que faites vous des "cadavres de buis"?????
      • Vendredi 25 Août à 16:03

        J'ai vu ça à Pâques en passant un weekend dans un gite en Bourgogne : une horreur !!!

        Bonne question que celle des "cadavres de buis" : je pense que la meilleure chose est de les bruler sur place parce que les déposer à la déchetterie reviendrait à emmener les chenilles en promenade !

    6
    Christine
    Vendredi 25 Août à 15:52

    Je lis vos billets depuis quelques semaines avec grand plaisir, émotion aussi (j'ai cinq chats, je comprends ce que vous avez dû ressentir récemment...). Comme mon jardin est à 1000 m d'altitude, pas de pyrale. Mais j'ai lu que le houx crénelé était suggéré en remplacement du buis. Y avez-vous pensé ? Et pour votre buis centenaire, après l'avoir déterré, pourquoi ne pas en conserver le 'squelette' si je puis dire, à un autre endroit du jardin comme sculpture végétale ?

      • Vendredi 25 Août à 16:09

        Merci Christine...cet été fut difficile...

        L'ilex crenata n'est pas un bon candidat pour mon jardin ! Il a besoin d'un sol humifère et légèrement acide : tout le contraire de ce que j'ai à lui offrir. La terre chez moi est argilo calcaire...d'une lourdeur absolue et ultra humide l'hiver. Même les petits fusains japonais qui sont pourtant plus tolérants n'y ont pas résisté !

        Quant au gros buis, j'y ai effectivement pensé : il provient du jardin d'Henri Leblanc, peintre et sculpteur senlisien. En faire une œuvre d'art serait une manière de lui rendre hommage...

    7
    Vendredi 25 Août à 16:06

    Quel dommage de devoir tout remplacer mais je te comprends. Il ne me reste que deux buis au jardin et ils ont déjà des signes de la pyrale donc cet automne ils partiront aussi. Comme ils ne constituent pas une haie ils seront facilement remplacés par un petit arbuste. Humm je commence à lire les catalogueswinktongue Bisous

      • Vendredi 25 Août à 16:11

        Il est plus facile de remplacer des sujets en isolé que des haies...

        Moi aussi j'ai le nez dans les catalogues ! Je vais remercier la pyrale !! La prochaine que je vois, je luis fait un bisou sur le nez he

    8
    Marie
    Vendredi 25 Août à 16:30

    bjr, moi aussi j'ai subi ces attaques, et depuis ce printemps plus de buis, nous avons tout coupé et ils repartaient du pied, que faire essayons nous de le garder ou pas? finalement nous avons tout enlevé car c'était recommencer dans quelques temps les memes problèmes. pour les boules nous avons planté ilex crenata (mais qu'ils sont petits), et pour la bordure de la rocaille rien un petit mur de pierre et des plantes. Je pense qu'il n'y a pas d'autre solution face à cette destructrice.

      • Vendredi 25 Août à 17:44

        Pour ma part, je ne me suis pas posé longtemps la question : au vu des démêlés de mes camarades jardiniers des quatre coins de France avec la pyrale, j'avais déjà décidé bien avant qu'elle ne soit là que j'éliminerais les buis de mon jardin !

    9
    Vendredi 25 Août à 17:16

    Bonjour , je suis moi meme concerné par la pyrale sur mes buis ! je vois régulièrement le papillon que je détruis systématiquement en sachant que c'est peine perdu au vue des articles qui traitent du sujet !je me pose souvent la question : De quoi vont elles se nourrirent lorsqu'il n'y aura plus de buis ?? Bon courage ...

      • Vendredi 25 Août à 17:53

        Espérer vouloir éradiquer la pyrale, c'est le tonneau des Danaïdes !!

        Dans les régions où elles ont déjà bouloté tous les buis, on l'a vu grignoter une autre essence d'arbre mais je ne me souviens plus laquelle. Par contre, pas de psychose : contrairement à ce qui a été dit, elle a des prédateurs. Les oiseaux, mésanges et moineaux en tête, font un festin avec les chenilles. Le seul bémol c'est que nos buis taillés forment un bunker infranchissable où les chenilles se réfugient bien à l'abri des becs affamés. Dans les arbres plus aéré, c'est open bar ;)

    10
    Parminoise
    Vendredi 25 Août à 18:43

    Nous aussi dans le nord du Val d'Oise, sommes attaqués par cette cochonnerie. Nous avons enlevé les petits buis de bordure, et ceux en petites boules remplacés par des boules d'ilex crenata et nous concentrons nos efforts sur un buis presque centenaire. Inspection journalière et traitement dès que nécessaire. On espère le garder car c'est un beau sujet. Mais dans la commune, c'est direct l'enlèvement. Quant à la destruction par le feu, c'est en effet ce qui serait préférable sauf que nous n'avons pas le droit de faire de feu dans les jardins par arrêté préfectoral et cela depuis des années.

      • Vendredi 25 Août à 19:37

        Je savais par mon amie Lo que le Val d'Oise était déjà infesté depuis un moment...à vol de papillons, nous sommes tout près ! Comme je le disais un peu plus haut, ma terre n'est pas adaptée aux ilex crenata. Mais ce ne sont pas les options qui manquent et je ne suis pas contre un changement de physionomie du jardin.

        Ici même le buis centenaire sera enlevé....

        Quant à les bruler, il suffit de faire une demande d'autorisation ponctuelle auprès de la mairie ou de leur demander d'organiser une destruction collective. C'est d'ailleurs ce que je m'apprête à faire !

    11
    Emmanuelle
    Vendredi 25 Août à 22:09

    Bonsoir Charlotte ,Tout est dit je vois dans les commentaires c'est quand même une sale bestiole .....je pense surtout à tout les buis centenaires de certains endroits et parcs et châteaux .Dommage pour le vôtre  d'une valeur sentimental là c'est plus un crève cœur quand même ..Ici pas encore Chez moi pas encore mais je ne me fais pas d'illusions car certaines jardineries n vendent avec cette bestiole il suffit d'une dans une plant que 'est partie ....

    Oh je ferais comme vous  pas d'états  d'âmes pour un piètre résultat ..Belle idée les pommier en cordons pour la haie je sais que vous allez trouver une solution cogiter cela vous vas bien et" bon sang c'est bien sur "tilt l'idée vous viendras ..

    Un beau weekend Charlotte .Bisous

      • Samedi 26 Août à 21:41

        Bonsoir Emmanuelle,

        Je trouve que la pyrale s'est disséminée à vitesse grand V ! Il parait que la Belgique y est confrontée sérieusement depuis cet été...Je crois bien que les jardineries ont une grande part de responsabilité dans cette histoire.

        Ce soir j'ai observé les premiers papillons. Mon mari les a occis...même un ravageur je ne suis pas capable de le tuer :/ Après tout, leur seul tord c'est d'avoir voulu se nourrir. Elles n'ont pas demandé à arriver là...Ah la la, je suis trop cœur tendre...

        Bisous :)

    12
    Samedi 26 Août à 09:56
    catherine

    chez nous aussi la pyrale est arrivée l'an dernier, et comme toi, j'avais des petites haies basses de buis..et d'autres formés en boules au bout d'une tige, tout est mort, j'ai retrouvé des pyrales..

    mon mari a essayé de brûler les buis, les feuilles mortes brûlent bien, mais pas du tout le squelette! (il a voulu les brûler dans un endroit tout à fait protégé et sécurisé, au printemps, (ne t'inquiète pas), il faudra essayer à nouveau cet hiver )

    j'ai eu un peu mal au coeur..

    arrêtons la progression de cette vilaine bestiole (en général je laisse faire la nature, mais là c'est de grande ampleur!)

    bon WE Charlotte, bises

      • Samedi 26 Août à 21:48

        Le buis est un bois très dense...il brule bien à condition d'être bien sec ! Le grand-père de mon mari s'en servait pour réaliser ses sculptures. Mon piètre talent ne me permettra pas de faire quoi que ce soit de valable...mais je vais peut-être essayer...pour le fun :)

        Bisous

    13
    Dimanche 27 Août à 08:08
    Sylvaine

    Tout a une fin ... 

    La haie, tu pourras la remplacer mais ce beau buis en boule ! Tiens, il ressemble au nôtre, il y a encore cinq ans, qui aujourd'hui ne ressemble plus à rien !

    Pfff ... Saleté de bestiole !

    Bisous et bon dimanche

      • Dimanche 27 Août à 09:57

        Le jardin va changer de physionomie sans les buis...c'est sûr ! Mais bon, tant pis, la lutte est trop inégale pour que je m'y essaye !!

        Bisous, notre dimanche commence sous la pluie, youpiii :)

    14
    Dimanche 27 Août à 14:06
    Bonjour,

    Elle est vraiment désolante, cette petite bête qui semble ne vivre que pour chasser les buis de nos jardins... Ne se rend-elle pas compte qu'à ce rythme son garde-manger va se vider un peu vite ?
    Effectivement, une haie se remplace ; mais un topiaire façonné par les ans et ta main attentionnée, c'est une autre paire de gants.

    Mais ne reconnaît-on pas le jardinier à sa faculté d'adaptation autant qu'à sa persévérance ? Il faut parfois savoir abdiquer pour faire renaître différemment. Tu sauras le faire, sans l'ombre d'un doute.

    Bon courage et meilleur dimanche encore,
    Geontran.
    15
    Lundi 28 Août à 07:16
    Marie-Claude

    Pas encore arrivée chez nous mais ne devrait pas tarder, j'ai vu hier les haies de buis du parc du château de Blérancourt à 12km de chez nous, elles sont touchées !!!!

     

    Cela se rapproche.....frown

    Ma haie de thuya est touchée à son tour par la maladie, l'un des pieds a complètement séché en un mois de temps, c'est la guigne !

    Bisous

    MC

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :