• Le parfum du sarcococca...

    C'est la mauvaise saison disent les uns.

    Il ne se passe pas grand chose au jardin disent les autres.

    Pourtant il flotte dans l'air comme un parfum de vanille...

    Vous sentez ? C'est par ici...

    Le parfum du sarcococca...

    Oui, là, dans ce fouillis de feuillages...

    Le parfum du sarcococca...

    Le sarcococca hookeriana humilis est en fleurs...

    Le parfum du sarcococca...Le parfum du sarcococca...Le parfum du sarcococca...

     Et de cette floraison hivernale, pourtant si discrète, exhale une senteur suave qui embaume tout le jardin...

    Le parfum du sarcococca...

    Ce tout petit arbuste persistant est facile à vivre.

    Il lui faut...de l'ombre et puis c'est tout...

    Par contre, je m'interroge : en allant prendre ces quelques photos, je l'ai trouvé un peu "mangé". J'avoue que je n'ai pas un regard pour lui le reste de l'année, j'ignore donc de quand datent les grignotages que j'ai constatés.

    Le sarcococca est de la famille des buxacées comme le buis...

    Vous voyez où je veux en venir !

    Dame pyrale le trouverait elle à son goût ???

    « Jardins privés de l'Oise...Seeds Of Love 2018 : récolter ce que l'on s'aime, acte 2... »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Emmanuelle
    Vendredi 2 Février à 10:30

    Bonjour Charlotte .Il fait une floraison  avec des jolies fleurs panachées de roses le votre ici il fleurir blanc certainement une autre variété  ,deux au jardin depuis plus de trente ans un sans soucis et pleins de bébés qui se ressèment au pieds .Comme ma pyrale n'est pas encore chez moi je ne saurais vous dires pour vos feuilles grignoter .

    Une belle journée Charlotte .Bisous

      • Samedi 3 Février à 10:43

        Bonjour Emmanuelle,

        Le mien c'est le sarcococca hookeriana humilis...il est tout petit petit (50 centimètres maximum) et, oui, sa floraison a une pointe de rose yes Je ne l'ai jamais vu se ressemer chez moi...pourtant il fructifie. Je suis intriguée par les feuilles grignotées et les rameaux desséchés que j'ai pu voir en prenant mes photos. Quand le printemps sera arrivé, j'irai voir ça de plus près !

        Bisous :)

    2
    Christine
    Vendredi 2 Février à 11:28
    Oh oui super une odeur très agréable le mien est en fleurs normal avec cet hiver si doux bises chris
      • Samedi 3 Février à 10:44

        C'est sa période de floraison habituelle...chez moi en tous cas. Contrairement à d'autres plantes, lui n'est pas en avance. C'est son heure :)

    3
    Vendredi 2 Février à 11:54

    un parfum en hiver... c'est ce qui manque à mon jardin.

    Je me demande quand même s'il supporterait ma terre calcaire...

    Pour les pyrales j'espère bien que ce n'est pas le cas... mais bon elles laissent des traces autres que les feuilles mangées.

    Je me demandais où il était dans ton jardin et en fait c'est la prêle qui m'a donné la réponse he

    Bises

    Lydie

      • Samedi 3 Février à 10:48

        Il supporte bien ma terre argilo calcaire alors qu'on le dit fait pour les terres plutôt acides et drainantes (bon c'est vrai qu'il est planté dans le coin où j'avais beaucoup amendé pour des acidophiles...azalées i tutti quanti...). Sinon, l'option pot est possible :) Comme tu peux le voir proportionnellement à la prêle, il n'est pas grand du tout ! Petit par la taille mais grand par le parfum !!!

        Je ne me suis pas appesantie longtemps sur l'histoire des feuilles mangées...patauger dans la gadoue, pas envie. Je n'ai donc pas repéré de soies qui signeraient la présence d'éventuelles chenilles. Inspection au printemps !

        Bisous :)

         

    4
    Vendredi 2 Février à 17:08

    Bonjour Charlotte, j'ai reçu (et abandonné dans un coin) une bouture plus que miniature d'un sarcococca. Tes clichés et ton histoire de parfum vanillé mon convaincue de lui donner une chance et de l'installer au vite en terre. Bonne fin de journée.

      • Samedi 3 Février à 10:49

        Oh mais oui il faut l'installer quelque part ! Une fois que tu auras senti son parfum tu ne pourras plus t'en passer ;)

    5
    Carole Tahar
    Vendredi 2 Février à 17:53

    Bonjour Charlotte, comme j'aime ce joli fouillis ( pas si fouillis que ça si on y regarde de plus près d'ailleurs!), les jardins nommés "fouillis" sont souvent... organisés , mais de façon naturelle. Mon avis pour ton joli Sarcococca n'est peut-être pas très expérimenté, car je fonctionne souvent par déduction et "discussion" avec mon jardin!!! Je ne pense pas que ce soit Demoiselle-Pyralle qui s'en prendrait à ton  "odorant"! Il manque l'aspect "sec" comme brûlé par les attaques; par contre, j'ai eu le passage dévastateur des actions  Pyralle dans mes Lonicéras Nitida, il y a trois ans. Elle s'était bien occupée de mes buis, et comme les Lonicéras présentent le même feuillage ou presque, et donc la possibilité d'y déposer ses larves bien à l'abri des regards et des tailles qui arrivent plus tard, quand tout ce petit monde a déjà bien profité du feuillage et du reste d'ailleurs, et qu'elle s'adapte aux plantations selon son évolution; donc comme pour les buis, arrachage et déchèterie en signalant le contenu des sacs. (J'ai eu la surprise aussi de la voir en beau papillon...dans ma cuisine en 2017) . Belle fin de journée! Carole.

      • Samedi 3 Février à 10:57

        Bonjour Carole,

        C'est fouillis parce que les feuillages s'entremêlent ;) Pour ce qui est des feuilles mangées, je ne me suis pas appesantie sur la question (fait trop froid et humide pour que je mène l'enquête maintenant !) mais si il y a bien des rameaux d'aspect secs et sans feuilles...c'est ce qui m'a intrigué d'ailleurs. La pyrale est arrivée chez moi au début de l'été dernier et c'est ce qui a valu la sortie de la petite haie de buis qui se trouvait tout à côté du sarcococca. Et comme ils sont tous deux de la famille des buxacées...la chose ne me parait pas impossible !

        Par contre, tu dis que les pyrales se sont attaquées à tes loniceras !! Oups...alors que c'est une plante qui est justement proposée pour remplacer les buis !

        Bon, bref, on verra ça au printemps...

        Bon weekend :)

    6
    Vendredi 2 Février à 19:51
    Sylvaine

    Qu'il est joli en fleurs ! Et du parfum en prime !

    Je n'ose pas en planter, je pense que la terre du jardin est trop calcaire.

    J'espère que la pyrale n'est pas intéressé par lui !

    Bisous et bonne soirée

      • Samedi 3 Février à 10:59

        Oh oui, il est parfumé et son parfum est un vrai délice !!

        Je ne sais pas du tout si il pourrait se plaire chez toi...il supporte mon sol argilo-calcaire mais c'est vrai que ta terre est autrement plus difficile !

        J'ai un gros gros doute pour la pyrale...d'un buxacée à l'autre la frontière est mince :/

        Bisous et bon weekend :)

    7
    Samedi 3 Février à 07:18

    j'espère que cela à rien à voir avec cet  Pyrale du buis

    il est bien intéressant  ce petit arbuste

    j'aime bien !! merci ma belle de me le faire connaître

      • Samedi 3 Février à 11:00

        Le sarcococca est un des petits trésors de l'hiver :) J'espère aussi que la pyrale n'y est pour rien dans cette histoire de feuilles mangées !!

    8
    evapetitcoeur/portec
    Samedi 3 Février à 23:00

    Chez nous il est dans le massif terre de bruyère juste derrière la maison plus facile pour son parfum, j'ai jamais vu  ses feuilles mangées, à l'autre bout du massif c'est un daphné qui embaume aussi . Dans la haie un lonicera arbustif qui parfume tout à la ronde ...L'hiver passe plus vite avec ses fleurs parfumées ! Bises . Colette

      • Lundi 5 Février à 09:17

        Le lonicera est en pleine floraison ici aussi...mais je trouve son parfum plus discret que celui du sarcococca :)

        Un daphné, par contre, je n'ai pas...je ne lui ai pas encore trouvé la bonne place pour l'installer !

        Bisous

    9
    Dimanche 4 Février à 07:39
    Marie-Claude

    Mon Sarcococca  classique a poussé lentement mais maintenant, il occupe son mètre carré et étouffe son voisinage.

    Il va falloir  que je le taille. de ses fruits ont émergé quelques pieds que j'ai donné.

    Il commence actuellement à faner. C'est vraiment l'arbuste plaisir d'hiver.

    Bisous

    MC

      • Lundi 5 Février à 09:18

        Le mien est une variété naine et commence tout juste sa floraison. Il drageonne mais comme ma terre n'est pas idéale pour lui, il reste sage :)

        Bisous

    10
    Carole Tahar
    Dimanche 4 Février à 21:40

    Bonsoir Charlotte, pour cette Pyrale qui semblerait aimer aussi mes Lonicéras, est-ce sa voracité ou la proximité? Il semblerait que, les buis commençant à manquer et pour cause, d'autres espèces deviendraient à son goût! C'est une des conclusions qu'il me semble avoir lue. Les hauteurs de Besançon, dont les buis peuplent le paysage, ressemblaient à une "forêt" brulée en 2017. Je tente de passer mes 3 "survivants" Nitida au Bacillus thurin....dans un autre espace du jardin, ça semble retarder l'échéance finale, mais la présence de ce papillon dans ma cuisine en 2017 ne me dit rien de bon. Et oui, j'ai vu ton triste "ménage" dans ta petite haie.  Comme l'état "perforé" de ton odorant-vanille, ici depuis deux ans, un "nocturne" anonyme troue façon "poinçonnage-ticket-métro" les feuilles de malus, prunus, et parfois mes troènes/semi persistants. Mystère! La pousse continue malgré tout, la floraison aussi. Petite question: fais-tu une analyse de sol avant de planter? Ou fais-tu confiance à ton instinct? Belle fin de dimanche.   

    Carole.

     

      • Lundi 5 Février à 09:31

        Inévitablement, les chenilles vont devoir se rabattre sur d'autres végétaux si elles sont privées de buis...Mon mari pense, naïvement, que nos buis restants pourront être conservés...il a pourtant vu, comme moi, les dégâts occasionnés en Bourgogne par cette fichue pyrale...

        Personnellement, je me refuse à traiter pour préserver les autres papillons !

        Pour répondre à ta question sur la qualité de mon sol, non je n'ai pas fait à proprement parlé d'analyse, j'ai simplement observé la structure du sol et les plantes sauvages qui y poussaient. Ce sont de bonnes indicatrices :)

    11
    francoise
    Lundi 5 Février à 05:15

    Bonjour Charlotte

    Nous nous sommes rencontrées chez Valérie lors de son troc cet automne. Mes buis n'ont pas résisté à la pyrale mais en revanche mon sarcoccca  se porte très bien et embaume le jardin. J'espère que vous vous trompez. cordialement

    MFH

      • Lundi 5 Février à 09:34

        Bonjour Françoise :)

        Je n'ai pas tiré de conclusion sur le grignotage dont mon sarcococca a fait les frais...il ne s'agit que d'une hypothèse et j'espère bien me tromper moi aussi !

    12
    Caole Tahar
    Lundi 5 Février à 13:29

    Hello Charlotte!  Question traitement, je misais sur l'idée que chaque espèce de papillon avait un peu son lieu de prédilection pour faire sa ponte, surtout face à cette Pyrale dont les chenilles sont si nombreuses à l'abri sous les buis et éventuellement Lonicéras. Premier traitement fait en 2017, rien d'autre depuis des années déjà,  le" monde vert" du jardin se débrouille! Beaucoup d'insectes, abeilles en nombre, (bon, un apiculteur n'est pas très loin, ses demoiselles voyagent de ci de là, et font un passage par chez nous!) et beaucoup de papillons l'année passée au jardin, j'étais rassurée! Mais tu as peut-être raison, je vais être encore plus prudente, même si celui que j'emploie convient à l'agriculture Bio! Merci pour ta "non-analyse" de ton sol, ça me conforte dans l'idée qu'on peut faire sans!!! Chez nous, la glaise grise se voit à l'oeil nu! Belle journée et futurs bons semis, tu es gâtée!  Carole.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :