• Décembre entre dessouchage et plantation...

    Le mois de décembre, aussi frisquet soit il, ne nous empêche pas de faire quelques travaux au jardin. Avec une petite dose de courage, une bonne doudoune, un bonnet, une paire de gants et des grosses chaussettes dans les bottes, on peut bricoler un peu.

    Le grand sureau, rapporté de la pépinière Chatelain, a été planté dés son arrivée juste avant la période de gel. Je suis ravie de sa haute stature...

    Décembre entre dessouchage et plantation...

    Nous en avons profité pour indiquer le chemin de la sortie à deux vieux groseilliers. Le troisième, plus jeune et encore fringant, a juste été déplacé...

    Décembre entre dessouchage et plantation...

    Plus près de la maison, mon beau poirier Sucrée de Montluçon, malade et en piteux état, n'est plus. Malgré la taille de sauvetage que nous avons tenté sur les bons conseils de Jean-Lin Lebrun, l'arbre n'avait réémis que de frêles rameaux qui "brulaient" les uns après les autres. Et puis de méchantes stries noires repérées à l'intérieur du bois lors de la coupe me laissaient présager le pire : un dépérissement du à une maladie du sol...

    Décembre entre dessouchage et plantation...

    Monsieur Chat Vert qui s'est chargé du dessouchage a été surpris du peu de grosses racines de cet arbre, pourtant planté en demi tige en 2008...

    Décembre entre dessouchage et plantation...

    Tant mieux : l'opération a été facile.

    Mais sa silhouette me manque. L'endroit parait bien nu.

    D'un bout à l'autre du jardin, me voici avec des espaces de plantations à combler. Pas des plus faciles cependant ! Au fond du jardin, la présence des racines du cerisier complique la donne et, devant la maison, le dépérissement du poirier ne m'incite pas à replanter un arbre comme je l'aurais souhaité.

     L'hiver portera conseil.

    « Massacre à la débroussailleuse...La Ferme de Ste Marthe... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lo
    Lundi 5 Décembre 2016 à 11:39

    Sympa le fond du jardin !!!

    C'est vrai que ça fait nu sans le poirier mais je te fais confiance tu vas trouver pour combler ce trou !!

    Pour ma part j'ai noté 2 arbres à planter : un noisetier tortueux pourpre que j'ai vu chez Lydie. Il me plait bien et je le mettrai au fond du jardin et un Heptacodium Miconoïdes que je mettrai bien à la place du prunier mort qui sert pour l'instant de restau piaf. A suivre.......

    Bisous

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 11:52

        Le noisetier tortueux, j'ai mais en vert :) L'heptacodium aussi me fait très très envie mais j'ai peur que ma terre lourde ne lui convienne pas. Et puis, il n'est pas conseillé de replanter un arbre là où un autre a été malade !

        Faut réfléchir...

        Bisous

    2
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:40

    Il est déjà grand ce sureau. Il devrait bien te cacher des regards des voisins car les sureaux sont assez étoffés en été.  Bonne cogitation pour les arbustes remplaçants ! Bisous

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 17:48

        Oui, c'est un très beau sujet ! Je suis ravie : commandé pour une taille 150/175, en réalité il atteint déjà 2 mètres :) Évidemment c'est un caduque donc en cette saison il laisse passer tous les regards mais je pense qu'en été ça va être top !! Pour meubler le reste, j'ai tout l'hiver pour réfléchir.

        Bisous

    3
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:57

    des trous ! ça a beau être un casse tête ça reste toujours une bonne raison de faire entrer des nouveautés au jardin !  Dis moi à la place du poirier  c'est quoi le pot noir ? une grimpante ?

    Bises

    Lydie

     

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 18:07

        Voui, ce petit casse tête est une bonne nouvelle :) Dans le pot noir c'est une clématite achetée en solde l'été dernier (10€ les grosses potées chez Truffaut). Du coup j'en avais pris 2 : Exciting et là c'est Blue River. L'association avec le feuillage du sambucus black beauty dont Lo m'a offert une bouture est sublime ! Sauf que j'hésite à mettre ces deux là en pleine terre à la place du poirier malade !!

    4
    Emmanuelle
    Mardi 6 Décembre 2016 à 00:43

    Bonjour Charlotte  au printemps vous serrez bien cacher il est d'une belle taille et cela pousse à une vitesse incroyable ,oh vous avez fait du ménage dans les arbustes pour un bien c'est parfois à contre coeur que nous enlevons des arbustes mais le plaisir de réfléchir à un nouvelle espace est agréable ,quelle est cette arbuste sur tige  aux feuillages persitants à droite de votre sureau .

    A présent c'est agréable de faire des choix pour des nouvelles plantations et prendre son temps  de cogiter .

    Très belle journée Charlotte ,bisous

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 07:29

        Bonjour Emmanuelle,

        Oui, je crois que le sureau remplira bien son office de paravent :) A côté de lui c'est un houx que j'ai conduit sur tige...et dire qu'il n'était qu'une petite brindille quand le l'ai planté !

        J'ai commencé à réfléchir sérieusement à mes futures plantations. Je dois avouer que c'est une activité que j'aime bien.

        Bisous et belle journée :)

    5
    Mardi 6 Décembre 2016 à 07:42
    Sylvaine

    Un coin nu est finalement un petit bonheur à combler et je suis sure que tu vas vite trouver l'heureux élu !

    Les racines des arbres fruitiers ne sont pas très méchantes mais si elles sont denses, encore faut-il trouver une petite place pour planter ! Si c'est à l'ombre, tu as un vaste choix de plantounes supportant la présence de racines.

    Bisous et bonne journée

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 09:17

        C'est vrai que tu es une spécialiste de la plantation sous les arbres toi :D Les racines ne manquent pas dans ton clos...L'endroit que je dois aménager sous la ramure du cerisier reçoit quand même pas mal de soleil. Je dirai qu'il est à mi-ombre légère :p

        Bisous

    6
    Mardi 6 Décembre 2016 à 14:08

    Et si tu faisais comme quand on plante un rosier à la place d'un autre : changement de terre. Ou bien encore une plantation dans un grand pot pour quelques années le temps que la terre s'assainisse... 

    Bises

    Lydie

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 14:57

        J'ai bien pensé au changement de terre mais si le mal est en profondeur, je ne sais pas quel volume remplacer...et puis j'en fais quoi de la terre que j'enlève ? Par contre, la solution du grand pot est envisageable et là ça me laisse peut-être le champ libre pour un heptacodium pour lequel j'avais peur que ma terre ne convienne pas !! Pour cette bonne idée tu as bien mérité deux bisous :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :