• Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander...

    Voilà trois ans maintenant que j'assiste au stage d'initiation à la taille des arbres fruitiers organisé par les pépinières Chatelain.

    Nous étions cette année, monsieur Chat Vert et moi, bien accompagnés...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

    Dans la serre froide, et les fesses posées sur des chaises froides elle aussi (je préférais le ballot de paille, c'est plus joli et plus chaud), Laurent Chatelain nous a fait son traditionnel petit discours d'accueil tandis que son mini-lui était préposé à l'effeuillage de nos sujets d'étude...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander...

     Comme en 2017, c'est François Moulin qui était notre professeur. Il partage avec Denis Retournard, que j'avais eu pour ma session 2016, l'animation de ces formations. J'invite d'ailleurs ceux que ça intéresse à cliquer sur les années pour relire mes articles sur le sujet. vous verrez que l'un et l'autre se complètent très bien : Denis Retournard prodigue un enseignement plutôt théorique, quasi scientifique, qui est une base essentielle à la compréhension des choses alors que François Moulin est plus concret...avec lui tout se passe dans la démonstration.

    Petit résumé de la leçon du jour :

    Il faut, d'abord et avant tout, disposer d'un bon matériel : sécateur, échenilloir, scie, serpette, grattoir arboricole, mastic cicatrisant (ou une simple feuille de consoude), liens, ficelle, pierre à affuter, désinfectant (pour les outils, pas pour les doigts...à moins que....). Et savoir s'en servir !

    Le bon sens du sécateur c'est toujours contrelame du côté qui doit tomber...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Et puis il faut savoir distinguer les bourgeons. Les dards (bourgeons fins et pointus) sont des bourgeons à bois alors que les boutons à fleurs (et donc de futurs fruits) sont ronds.

    Ici c'est donc un bourgeon à ???

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Fleurs...c'est même ce qu'on appelle une brindille couronnée.

    Pffff, y'en a deux qui suivent !

    Démonstration avec ce cordon hirsute de derrière les fagots. Ici le but du jeu était surtout de lui redonner une forme acceptable en supprimant toute velléité de verticalité...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Le maitre mot pour un cordon c'est "horizontal" avec une structure en arrêtes de poisson. Et pour une bonne ramification, il faut maitriser l'allongement latéral du (ou des) bras...20 centimètres chaque année, pas plus.

    Ce sujet là repart sur de bonnes bases...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Après cette démonstration magistrale, place à une palmette Verrier, elle aussi particulièrement échevelée...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Hop, au tableau...il n'y a rien de tel que l'observation et la mise en pratique pour comprendre ce qu'il convient de faire...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     C'est là qu'on se rend compte que la taille est l'art de la conversation avec un arbre...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Quand on néglige cet exercice et qu'on le laisse s'exprimer sans lui expliquer ce qu'on attend de lui, les rameaux s'allongent sans se ramifier. Et les charpentières se retrouvent nues de toute coursonne.

    La solution consiste alors soit à effectuer une incision sous un œil pour tenter de le réveiller, soit à effectuer une greffe à œil dormant.

    L'opération est minutieuse mais ne me parait pas si compliquée : prélever un œil sur un rameau, le glisser sous un incision en T pratiquée dans la charpentière avec un greffoir...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demanderFêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

     Faire une ligature avec un raphia et puis....attendre....

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander

    Si la greffe est prise, le pétiole tombera de lui même dans le mois qui suit.

    à mettre en pratique très vite dans mon jardin !

    Une fois de plus ce stage était absolument passionnant. Chaque fois je révise mes bases et j'en apprend un peu plus.

    Je tenais à remercier chaleureusement les pépinières Chatelain pour leur accueil et l'organisation de cette formation.

    Et parce que pour tout effort, fût il intellectuel, mérite son réconfort...

    Fêtes des fruitiers aux pépinières Chatelain : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la taille sans jamais oser le demander...

    Nous avons ensuite mis nos neurones au repos en dégustant un "Le Thillay-Mery"* d'anthologie fait maison par Lo

    Une merveille !

     

    « Le resto-piafs est ouvert...L'automne en technicolor... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Novembre à 13:13

    Très intéressant ! Surtout l'idée de pratiquer une greffe pour redonner forme à un arbre palissé. C'est sans doute très délicat mais ça vaut la peine d'essayer pour des arbres auxquels on tient ! Petite question : est-ce la bonne période maintenant ? (Sous-question : sinon, quand ?). Merci pour ce reportage.

      • Mardi 27 Novembre à 14:50

        La manœuvre demande un peu de délicatesse mais ne me parait pas hors de portée...par contre, c'est vrai que je ne l'ai pas précisé dans l'article, elle se pratique en fin d'été. Pour cette année, c'est trop tard ;)

    2
    Mardi 27 Novembre à 13:44

    J'arrête pas de l'expliquer à mon Malus ce que j'attends de lui... et bien il ne m'écoute pas... il pousse le bougre !

    Mais heureusement je suis fournie avec une option sécateur greffé à la main he

    Bises

    Lydie

      • Mardi 27 Novembre à 14:51

        Encore un qui comprend vite à condition de lui expliquer longtemps sarcastic Sur ce dernier point, je te fais confiance...il va comprendre a qui il a affaire !

        Bisous Lydie :)

    3
    Mardi 27 Novembre à 13:46

    ça fait trois ans que tu redoubles ? comment tu veux que je comprenne en une fois , et j'y étais même pô....viendez dans vos plus beaux habits d'explorateurs, traverser ma jungle et tailler les pommiers ; je mettrai le champagne au frais et je ferai des gâteaux !

      • Mardi 27 Novembre à 14:54

        Oui, j'ai même carrément triplé oops

        Puisque j'entends le cri du gâteau au fond des bois, et le crépitement des bulles dans les flutes, pas le choix, on va devoir atteler nos traineaux et venir en février (ou mars) s'occuper de tes pommiers alors...

    4
    Carole Tahar
    Mardi 27 Novembre à 17:45

    Bonsoir Charlotte!  Paris-Brest...Paris-Brest! Si je ne retiens pas dans l 'immédiat toutes les subtilités absolument indispensables pour de beaux et généreux fruitiers au jardin, (il me faudra plusieurs re-passages sur ton billet), par contre, en une seule fois, j'ai bien compris ce que faisait Laurence sur le sien de billet! Quand on me propose un aller simple de cette catégorie de voyage, mes papilles font les valise illico!

    Tu prends encore des notes pour la taille ou tu retiens de suite?

    Des bises!

    Carole

      • Mercredi 28 Novembre à 13:39

        Coucou Carole,

        C'est étonnant comme certains sujets nous parlent plus facilement que d'autres sarcastic

        J'ai pris encore deux trois notes mais j'ai mémorisé l"essentiel...après il suffit de laisser le sécateur s'exprimer.

        Bisous :)

    5
    Mardi 27 Novembre à 18:04

    Oh la la je trouve que les rosiers c'est déjà compliqué alors la taille des fruitiers oups c'est pas simple du tout. Par contre la fin de ton billet est plus facile à comprendre pour n'importe quel débutant gourmand.  Très intéressant ton billet.  Bisous 

      • Mercredi 28 Novembre à 13:40

        C'est vrai qu'il y a une subtilité ou deux à intégrer par rapport à la taille des rosiers mais ça n'est pas hors de portée de nos sécateurs de jardinières du dimanche ;)

        Bisous Patou

    6
    Mardi 27 Novembre à 23:17
    Sylvaine

    Mes pommiers en cordons, âgés de plus 40 ans, sont taillés tous les ans pas vraiment dans les règles de l'art et ils fructifient généreusement.

    Oh ! Ce Paris-Brest ! Qu'il semble délicieux !

    Bisous

      • Mercredi 28 Novembre à 13:41

        Rien de tel que les vieux arbres pour donner le meilleur d'eux mêmes yes Le plus important pour les cordons c'est de leur conserver leur horizontalité.

        Ce Paris-Brest était absolument merveilleux !

        Bisous Sylvaine :)

    7
    Mercredi 28 Novembre à 06:33

    merci pour ce doux moment

    j'ai appris des petits conseils grâce à toi et tes photos

    je t'en remercie vivement

    à bientôt ma belle 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :