• Portrait d'oiseau : le merle noir et sa merlette...

    Un autre oiseau adoré de mon jardin, c'est le merle noir, mon beau siffleur. Celui dont le doux chant fluté vient caresser mes oreilles au petit matin ou à la tombée du jour.

    Sa population a été mise à mal par un vilain virus l'année dernière et c'est vrai, hélas, que j'en observe nettement moins alors que les nichées ont été nombreuses chez moi ces dernières années.

    Alors celui-ci m'est très très précieux...

    Portrait d'oiseau : le merle noir et sa merlette...

    Livrée noire, bec jaune vif, il est reconnaissable entre mille

    Dame merlette est plus discrète...

    Portrait d'oiseau : le merle noir et sa merlette...

    Sa livrée brune, légèrement tachetée sur le ventre, est faite pour passer inaperçue lorsqu'elle couve à l'abri d'un buisson ou d'une plante grimpante. Dans mon jardin c'est d'ailleurs là qu'elle préfère s'installer...le chèvrefeuille, la vigne, le lierre, les clématites sont ses endroits de prédilections...

    Portrait d'oiseau : le merle noir et sa merlette...

    Ces oiseaux là nous rendent, eux aussi, de grands services au jardin.

    Ils inscrivent à leur menu une grande quantité de larves, d'insectes et de gastéropodes. Ce sont des anti-limaces très efficaces.

    Bon, d'accord, il leur arrive de déterrer une petite plantoune fraichement installée mais c'est parce que justement, juste en dessous,  ver ou limace il y avait.

    Ils consomment aussi quelques fruits, quelques baies...

    Portrait d'oiseau : le merle noir et sa merlette...

    Je partage très volontiers.

    Ce qui est bio pour moi est bio pour eux

    « Portrait d'oiseau : le rouge-gorge familier...Portrait d'oiseau : l'étourneau sansonnet... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Carole Tahar
    Lundi 4 Février à 13:10

    Bonjour Charlotte! Ces amis-là, ces adorés-là, sont aussi les miens...et comme je les aime aussi!

    Tes photos sont superbes, comme toujours! Je discutais avec une voisine/chats/chiens/souris/oiseaux/fleurs/arbres,  une jardinière normale quoi!!! On évoquait cette "minette" que nous connaissons et qui s 'est si bien occupée de ses petits. Je crois que cette qualité est aussi reconnue  pour bon nombre des "plumes" dans nos jardins. La protection et le soin d' une merlette  et d' autres,  pour mettre à l' abri leurs couvées, hors de notre portée et de leurs prédateurs directs. Sommes-nous d' ailleurs associés, nous humains, d 'instinct à un danger? Ou faisons-nous partie de leur environnement naturel? Un oeil sur nos déplacements au jardin, mais sans plus...

    As-tu déjà pu surprendre en photos la couvée de Mr et Mme Merle, comme pour les tourterelles d'ailleurs, comment  se passent leur première sortie et la recherche de  nourriture, l' apprentissage ne peut pas se passer sous une haie ou un arbuste, il faut bien tenter l' aventure à découvert! 

    Bises et bel aprem!

    Carole.

    2
    Emmanuelle
    Lundi 4 Février à 13:46

    Bonjour Charlotte .Un mêm couple chez et qui pendant une semaine à peu près avait disparu .Les revoilà  et ici il niche dans les lauriers  . et j'adore le moment ou sur la pelouse les petits souvent deux ici suivent leur mère  pour la becqueter. Sont chant c'est pour mon mari .....un réveil matin .Toujours des photos d'une grande qualité .Il neige en cet instant mais elle ne tient pas au sol une aubaine pour les oiseaux .

    Bel après midi Charlotte

      • Lundi 4 Février à 14:55

        Bonjour Emmanuelle,

        Oh oui c'est tellement mignon de voir comment ils s'occupent de leur nichée. Ce sont vraiment d'excellents parents !

        Le temps est gris et bien froid ici mais pour le moment il ne tombe rien du ciel

        Bises et bel après-midi :)

    3
    Carole Tahar
    Lundi 4 Février à 21:04

    Hello!

    Un régal, merci pour ces 4  retours en 2017!  Question... petits, ils ont donc un plumage assez passe-partout, sans doute pour ne pas être repérés, on dirait même des petites grives musiciennes! Sous une haie, dans un arbuste,  s' ils ne bougent pas, on ne les voit pas. Tu dis qu' ils grossissent très vite, mais les mâles foncent vers quel age?

    Je pense que je me fais avoir chaque année, quand j 'en vois plusieurs, ceux  que je croyais être des nouveaux couples, sont en fait les "enfants ", et quand je les vois se courser, c' est sans doute les premiers apprentissages de la prise de territoire. Du coup, autre question; une fois adulte, le même territoire peut-il être convoité par les parents qui eux ont envie d 'y rester et...les "petits mais adultes" qui pourraient tenter de les chasser pour eux aussi investir le jardin?

    Et maintenant, grâce à tes retours de 2017, je sais où nichent mes locataires, et je sais surtout pourquoi, ça se précipite dans un coin bien précis du jardin, à grand renfort de "chants" et de battements d 'ailes! Je me doutais bien que je les dérangeais, mais je pensais juste à leur "territoire", pas à leur vie de parents, là...presque sous mes yeux!

    Merci, cette année, je vais être plus curieuse, mais de loin, dans le respect de leur coin qui se trouve donc dans la partie que nous laissons en "prairie", arbustes, herbes et haies!

      • Lundi 4 Février à 22:06

        Les mâles prennent leur belle livrée noire au début de leur deuxième année. Avant c'est la période de l'adolescence pendant laquelle ils se ressemblent tous.

        Mais là s'arrêtent mes connaissances ! Je suis bien incapable de répondre à tes questions sur la conquête du territoire...parents et enfants se tolèrent ils dans un même périmètre ?? Aucune idée !

        Si tu as un coin sauvage, c'est sûr, ils adorent et sans doute aussi plein d'autres bestioles yes

    4
    Lundi 4 Février à 23:32

    Ah, les merles, ils fichent le souk et retournent tout mais je les aime. Et ils m'ont bien manqué ces derniers temps. J'étais tellement habituée à les voir vivre leur vie dans le jardin en prenant leurs aises, à nous toiser et s'aventurer quasi jusqu'à la porte-fenêtre. Enfin depuis cet automne, deux mâles sont revenus, d'abord méfiants, très farouches qui peu à peu s'apprivoisent à nouveau. Je n'ai pas encore repéré de femelles mais au printemps peut-être. En plus des maladies, beaucoup de tailles sévères et élagages ont eu lieu autour de chez moi, cela a dû aussi les gêner.  J'espère vraiment qu'ils vont se réinstaller. Photos superbes. Belle semaine. Bises

      • Mardi 5 Février à 11:06

        Rien ne leur ai épargné à ces beaux oiseaux...ni les maladies ni la destruction de leur environnement naturel. J'espère que les élagages autour de chez toi auront été faits de manière raisonnée..ça n'est, hélas, pas toujours le cas. Je constate bien trop souvent des catastrophes autour de chez moi :/

        Mais oui, espérons, qu'ils retrouvent un cadre convenable pour nicher !

        Bises :)

    5
    Patricia de bourgog
    Lundi 4 Février à 23:33
    Cette année,pas un seul merle dans mon jardin!!!affreux ,d'autant plus qu avant j 'en avais 3 ou 4 couples...ils etaient toujours les plus matinaux..du coup un doute m'assaillit..Je le lève beaucoup plus tard en cette période hivernale...serait ce la raison pour laquelle je ne les vois pas????donc pour résoudre cette énigme,il faudrait me lever plus tôt!!!bof ....c est pas gagné
      • Mardi 5 Février à 11:29

        Pas un seul !!! Oh quelle tristesse frown Oui, c'est vrai qu'on les entend plus particulièrement à l'aube mais, malgré tout, ils se montrent aussi dans la journée !

    6
    Mardi 5 Février à 07:58
    Sylvaine

    Je les aime, les merles ! Il y en a toujours un couple dans le jardin et notre ancien merle a vécu 14 ans ! Je le reconnais bien parce qu'il avait une plume blanche sur la tête.

    Tes photos sont superbes.

    Bisous

      • Mardi 5 Février à 11:30

        Alors ça c'est génial ! Un merle avec un signe distinctif qui t'a permis de connaitre sa longévité !! Sans cette plume blanche, jamais tu n'aurais pu le savoir parce que rien ne ressemble plus à un merle noir qu'un autre merle noir...

        Bisous :)

      • Carole Tahar
        Mardi 5 Février à 12:53

        Bonjour Sylvaine!

        14 ans! c' est quand-même génial de "côtoyer" ainsi le même oiseau au jardin, de l 'identifier avec sa particularité, et de se dire que lui aussi, s 'était sans doute habitué à ta présence dans son jardin!

        bises,

        Carole.

    7
    Dany
    Mardi 5 Février à 17:17

    Je râlais après ceux qui m'envoyaient tout mon paillis en l'air et maintenant....ils me manquent....incompréhensibles ces humains! j'espère qu'ils reviendront.

      • Mercredi 6 Février à 08:39

        On rouspète, mais c'est pour la forme...parce qu'on les aime bien nos merles !

        J'espère surtout, pour ceux qu'on voit timidement réapparaitre, qu'il n'y aura pas de nouvelle épidémie cette année

    8
    Mardi 5 Février à 23:25

    Décidément, j'adore tes portrait de zoziaux ! Ils sont si mignons, et tes photos leur rendent vraiment un bel hommage !

    Je me prends à chercher mes petits rouges gorges depuis ton dernier article ;) Les merles eux, squattent plutôt dans le terrain vide en face de la maison, on les voit aussi mais moins près de nous.

    J'ai hâte du prochain piafou :)

    Bises Charlotte !

      • Mercredi 6 Février à 08:42

        Pour moi, ils font partie intégrante du jardin, au même titre que les plantes yes C'est un tout, un petit univers. Je ne conçois pas un jardin, aussi beau soit il, sans la petite faune, insectes, batraciens, rongeurs, oiseaux...un de mes grands plaisir est de les observer !

        Le prochain portrait arrive dans quelques minutes

        Bises :)

    9
    Mercredi 6 Février à 07:11

    merci ma belle pour ce merveilleux article

    j'ai beaucoup aimé et restons bio surtout 

    10
    Lundi 11 Février à 21:12

    J'adore quand le mâle chante les soirs d'été à la cime d'un arbre. 

    Cet hiver, j'en ai beaucoup moins ! Mais il faut dire que les chats en ont attrapé 2-3 il y a quelques mois ! 

      • Mardi 12 Février à 09:32

        Son chant est magnifique !

        Hélas la population des merles a été victime d'un virus l'été dernier qui les a décimés...c'est la raison pour laquelle on en observe moins. Les chats n'y sont pas pour grand chose arf

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :